Starfoullah/Astaghfirullah

أَسْتَغْفِرُ اللهَ

signification et passage dans le coran

Introduction

« Astaghfirullah » est une expression en arabe qui est fréquemment utilisée dans l’islam pour exprimer la demande de pardon à Allah. Elle est souvent traduite en français comme « Je demande pardon à Allah » ou « Je cherche le pardon d’Allah ». L’expression « Astaghfirullah » est basée sur le mot arabe « Astaghfiru, » qui signifie « je demande, » et « Allah, » qui est le nom donné au seigneur de l’univers en arabe. C’est une invocation qui exprime le repentir et la recherche de l’absolution d’Allah.

L'importance de dire "astaghfirullah"

L’acte de demander pardon à Dieu, appelé « الاستغفار » (Istighfar) en arabe, est un devoir et une obligation dans l’islam, et il revêt une grande importance pour les croyants. L’homme a un besoin impérieux de demander pardon à Allah, comme en témoignent plusieurs versets coraniques.

Par exemple, dans la sourate Al-Baqara (La Vache), Allah déclare : « Et implorez le pardon d’Allah, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » (Coran 2:199). De plus, la sourate Al-Imran (La Famille d’Imran) souligne que lorsque les croyants commettent des péchés, ils doivent se souvenir d’Allah et chercher Son pardon : « Et ceux qui, lorsqu’ils ont commis une turpitude ou causé un préjudice à leurs propres âmes, se souviennent d’Allah et implorent le pardon de leurs péchés… » (Coran 3:135).

Le Prophète Muhammad (que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) lui-même pratiquait abondamment l’acte de demander pardon à Dieu, bien qu’il fût un modèle de vertu et que Dieu lui avait déjà pardonné tous ses péchés passés et futurs. Il disait « Astaghfirullah » fréquemment, même jusqu’à 70 fois par jour. Il exhortait également les croyants à chercher le pardon divin. Par exemple, il disait : « Ô gens, repentez-vous à votre Seigneur, car moi, je me repens chaque jour cent fois. » Ainsi, l’acte de demander pardon est encouragé pour les croyants.

Il existe différentes formulations pour demander pardon, mais elles ont toutes la même signification. Les croyants disent souvent : « Astaghfirullah » (je demande pardon à Allah), ou « Allahumma-ghfir li » « اللَّهُمَّ اغْفِرْلي » (Ô Allah, pardonne-moi), ou « اللَّهُمَّ اغْفِرْلي ذُنُوبِي « Allahumma-ghfir li dhunubi » (Ô Allah, pardonne-moi mes péchés), ou d’autres supplications pour demander le pardon de Dieu.

L’une des formulations les plus méritoires est celle où l’on dit :

اللَّهُمَّ أَنْتَ رَبِّي وَأَنَا عَبْدُكَ لا إِلَهَ إلَّا أَنْتَ خَلَقْتَنِي وَأَنَا عَبْدُكَ أَصْبَحْتُ عَلَى عَهْدِكَ وَوَعْدِكَ مَا اسْتَطَعْتُ أَعُوذُ بِكَ مِنْ شَرِّ مَا صَنَعْتُ وَأَبُوءُ لَكَ بِنِعْمَتِكَ عَلَيَّ وَأَبُوءُ لَكَ بِذُنُوبي فَاغْفِرْ لِي إِنَّهُ لا يَغْفِرُ الذُّنُوبَ إلَّا أَنْتَ 

(Anta Rabbi, La ilaha illa anta, Khalaqtani wa ana abduka, wa ana ‘ala ‘ahdika wa wa’dika mastata’tu, A’udhu bika min sharri ma sana’tu, Abu’u laka bini’matika ‘alayya, wa abu’u bithambi, faghfir li, fa innahu la yaghfiru adh-dhunuba illa anta).

Cet acte de demander pardon est un moyen pour les croyants de reconnaître leur faiblesse, d’exprimer leur repentir sincère, de compter sur la miséricorde d’Allah et de chercher à se purifier spirituellement. C’est une pratique quotidienne et essentielle dans la vie d’un musulman.

 

Vocabulaire similaire